Du Bon Manger – Les Pogos Déjeuner et suite de la Mauricie dans Djeule!

Brwoooooooooooooooooooooooooop!!!!!

Comment tu vas, yo?

Moé ça va pas si tant pire que ça, man.ne.s!

Aujourd’hui, on est comme un boulanger surfer : on a du pain sur la planche!

Je voulais continuer à te parler de différents spots Mauriciens, mais on va commencer avec la plus grosse nouvelle à frapper l’univers du bon manger depuis des années : les Pogos déjeuner de marque Pogo!

(À ne pas confondre avec les infâmes pogos déjeuner de Jimmy Dean)

Voici à quoi ressemble la boîte!

J’ai d’abord opté pour la version cuite au four, me disant que tout bon pogo, outre frit, est meilleur au four!

Et puis?

Ça goûte le chimique…

Il n’y a rien de naturel dans ce pogo…

Mais sais-tu quoi?

ON S’EN CALISSE!!!!

Si on voulait de quoi de naturel on mangerait pas des Pogos, non?

C’est sucré / salé, la saucisse déjeuner utilisée est phoquing bonne (quoique grisââââââtre comme l’âme de Gregory Charles) et la panure « biscuit » (prononcé avec un accent sudiste « bizkit ») est tout à fait délicieuse…

7.5 / 10

Comme dessert?

Je l’ai essayé au micro-ondes!!!!

CHECK!!!!

C’EST ENCORE MEILLEUR PARCE QUE LA PANURE CONSERVE MIEUX LE SIROP DE POTEAU D’HYDRO!!!!!!

8.5 / 10!!!!!

Bravo Pogo!

Bra-vo!

Ça sera dans mon top 10 à la fin de l’année pour sûr!

Bon…

Va pour le préfait (pour l’instant du moins, car je te prépare un billet portant sur les moultes produits congelés / achetés dans les prochains jours!)…

Je t’ai parlé de spots où arrêter si tu passes par ma région d’adoption et j’ai reçu plusieurs commentaires et suggestions…

Tout d’abord en vous parlant du Presbytère de Saint-Stanislas on m’a fortement suggéré d’essayer le burger au macaroni au fromage, ce que je fit!

C’est phoquing décadent…

On dirait le genre de trucs que je me serais fait à la maison avec du KD, du Gadoua et de la laitue iceberg!

Ici, on a droit à un macaroni aux 5 fromages, un pain maison et de la roquette…

8 / 10

Et en entrée on a essayé un brie sur biscottes avec purée de carottes et pacanes caramélisées…

Aussi athée que je suis, je n’ai pu m’empêcher de m’exclamer Doux Jésus en croquant là-dedans…

Quand tu es au Presbytère… *Haussement d’épaules

Et je n’ai pu m’empêcher de m’exclamer « Holy Tabarfuck de Jésus Transgenre de Crisse de Tabarnak de wooooooooow » en goûtant à la bière Rousse vieillie en fût de Laphroaig (comme je n’ai pu m’empêcher de dire « voyons calisse » en cherchant comment épeler Laphroaig)…

De loiiiiiiiiiiiiin la meilleure bière que j’ai bue cette année (outre la Beer of Legend de À La Fût)

Parlant de À La Fût, j’ai profité de ma dernière visite pour y essayer le Truite and chips!

Que c’est incroyable…

Il y a moyen de manger local et de respecter son #LePacte (lol) en dehors des grands centres, gang!

Un filet de truite dans de la pâte à bière!

9 / 10

Et tant qu’à être dans le domaine de la pisciculture, j’ai essayé une petite chaîne locale Mauricienne qui devrait prendre de l’expansion un jour…

Ladite petite chaîne s’appelle A&W (je ne sais pas si la Root Beer du même nom va les pousuivre pour avoir utilisé sa marque de commerce) et ils nous offrent un Burger et / ou un Wrap à la Morue Sauvage!

Le Burger

Le Wrap

Dans les deux cas, on a droit à une orgie de poisson frit, léger et une chiasse de coleslaw très mayonnaisée!

C’EEEEEEEEEEEST BOOOOOOOOOOON!

8 / 10 pour le burger

7/ 10 pour le wrap

Tu as pratiquement l’impression de manger santé!

Vive les petites chaînes en expansion et on leur souhaite bonne chance!

On continue…

J’ai quelques lecteurs et lectrices de la région de Shawinigan…

Je trouve ça très étonnant qu’ils / elles aient l’internet et surtout qu’ils / elles sachent lire mais on m’a suggéré d’aller essayer un VRAI hotdog Michigan et en me mentionnant, entre autres, le casse-croûte « L’ami du Passant ».

J’y suis allé!

Et j’ai essayé ledit Michigan que voici :

Avant de continuer sur ma lancée, je dois te dire que l’endroit est figé dans le temps et que j’adore ce type de resto : une roulotte, un comptoir et une serveuse / cook / plongeuse (super sympatique ceci dit)!

De la marde Dany Saint-Pierre et autre bobos aux restos avec 100 000$ de décorations!

ÇA, c’est un resto!

En passant, ma copine a essayé la poutine hongroise : poutine + oignons + salami hongrois!

Elle aime les poutines modifiées mais elle a beaucoup de qualités aussi!

C’est un peu trop épicé à mon goût, moi qui ai une propension à expulser de manière violente tout ce qui dépasse le 1 piment sur le menu, mais dans le genre de poutine modifiée, ça le fait!

Bref…

Le maudit Michigan Mauricien, c’est quoi?

Un pain hotdog toasté, un fond de sauce à spag, une soucisse, des oignons et de la coleslaw et le tout garni de frites!

Pis?

Ce n’est rien pour écrire à la maison en clamant avoir découvert la vraie nature du manger en essayant cette mouture, mais c’est plus qu’efficace!

Je donnerais 7 / 10 au (demi) michigan et 9.8 / 10 au resto!

Et 10 / 10 au tatoo des Deathly Hallows (de Harry Potter au cas où tu n’aimes pas la vie et que tu as boudé ton plaisir de lire / voir ces chefs d’oeuvres) que la serveuse avait dans le cou!

L’ami du passant c’est au 667 Avenue de Grand-Mère, Shawinigan secteur Grand-Mère.

Comme tout endroit a son contraire, allons faire un tour dans la cinquième dimension et retrouvons nous dans un lieu tout aussi figé dans le temps, mais où il ne règne AUCUNE sympathie, AUCUNE joie de vivre et AUCUN intérêt à y retourner…

Le village s’appelle Saint-Narcisse.

Il se situe entre Buttfuck Nowhere et Hérouxville…

On peut y voir des traces d’une époque où il y avait de la vie…

Une époque où la villégiature était florissante…

Maintenant, il ne reste qu’une épicerie / SAQ / club social pour personnes édentées et un Casse-Croûte qui est quasi-impossible à trouver étant donné que même le signal cellulaire ne veut rien sawêre de Saint-Narcisse!

(Pas de farces… Il y a un gars qui cherchait St-Tite et son GPS avait lâché! Je lui ai donné les indications… En lui faisant promettre de ne plus jamais remettre les roues dans ce village damné!)

Malgré la réticence de ma technologie de poche à m’indiquer où se trouve le maudit casse-croûte, j’ai fini par trouver…

Et on m’accueilli avec la froideur d’un Dementor (encore là, si t’as pas lu / vu Harry Potter, ça ne fait de toi quelqu’un de spécial que dans le fait qu’il te manque un gros chunk de culture pop, yo!).

On me demande, en me scrutant de bas en haut (et me me tutoyant), ce que je veux man’her!

Je commande le burger Ti-Mousse en combo…

Et j’attends de longues minutes en me tapant les conversations mièvres des larbin.ne.s habitué.e.s de l’endroit…

Non mais c’est cher pou’ aller vouêre le show de Brian Perro…

C’est comme les arabes ça…

Ma cousine est virée lesbienne pis à sort ak une grosse indienne…

(Si seulement j’inventais… *Looooooong soupir)

Et finalement je reçois ma commande…

Un plateau en stryrofoam avec un case à hamburger en styrofoam et des ustensiles en plastique.

Personne ne te demande de signer #LePacte mais calisse… FAIS TA PART, VIARGE!

Un burger avec :

  • De la laitue pas lavée
  • Des boulettes préfaites probablement achetées chu Costo
  • Des osties de tomates
  • Un fromage jaune orange trop goûteux
  • Trop de relish
  • Trop de moutarde
  • UNE ostie de tranche bacon READYMARDE micro-ondé

1.2 / 10 au burger

Et une frite vide et plate… Signe d’une huile à patates mal gérée!

5 / 10 pour une frite c’est du jamais vu!

Je n’ai même pas fini mon repas.

Je suis retourné dans mon fidèle Cavalier 2003 (que j’ai baptisé René) et j’ai repris la route en direction de Sainte-Anne…

En partant du stationnement, une cohorte de personne âgées me dévisagait et je me suis mis à ME remettre en question…

Peut-être que je sens encore trop la grande ville?

J’ai peut-être l’air bête?

Plus le village s’éloignait, mieux je me sentais…

Il y a de ces villages qui ne veulent pas mourir, mais qui ne veulent pas vraiment vivre non plus, se contentant de sucker la joie à quiconque ose s’arrêter chez-eux!

Si un jour jour vous devez passer par Saint-Narcisse, je vous conseille d’avoir un plein d’essence, de remonter les fenêtre et de retenir votre souffle le temps de traverser ce territoire maudit…

Bref… J’étais tellement déçu de mon expérience de diner, qu’au souper je suis allé revirer au village voisin du mien : Grondines!

Il y a là un petit casse-croûte que j’ai longtemps voulu essayer…

J’y suis allé…

Je me suis assis ici…

Et j’ai commandé un burger relish moutarde et une patate…

Pas de phoquing styrofoam à marde!

Rien de spécial dans ce repas…

Une caissière hyper gentille…

Un burger super honnête…

Une frite super bonne que j’ai noyée dans le vinaigre et dans le sel…

Et j’ai jasé avec deux monsieurs qui sont arrivés après moi…

Un des deux venait de Duparquet, le village de naissance de ma mère!

On a jasé de pêche au brochet et argumenté (dans la bonne humeur) sur le fait que c’est bon ou non…

Et je suis reparti, ben de bonne humeur, en me disant que Saint-Narcisse n’est qu’une exception!

Le Casse-Croûte du Moulin de Grondines c’est au 600 Chemin du Roy à Grondines!

On se rejase bientôt, yo!

________________________________________

Martin «Rooster» Roussy

Courriel : martinroussy@hotmail.ca

Facebook : La page OFFICIELLE de ce blogue (un p’tit « j’aime » pour mononcle?)

Twitter : @martin_rooster (suivez-moi donc! Je follow back en t@b@rn@k!)

Du Bon Manger – Fear and Loathing in Plattsburgh!

Heyyyyyyyyy!

Comme je vous le disais vendredi dernier, je suis récemment allé à Plattsburgh.

Un trip de 24h inteeeeeeeeense, remplis de péripéties (dans ma tête du moins!).

Tout a commencé à la frontière des USA, où le douanier le plus bête du monde me demande d’approcher :

Douanier : NEEEEEEEEEEEXT!

Moi : I’ll be doing the saying of the hello to you sir!

Douanier : Where are you going?

Moi : I am doing the going to the Plattsburgh!

Douanier : What is the purpose of your visit?

Moi: I am doing the going to be doing the trying of the eating of the food!

Douanier : You’re going to Plattsburgh to eat?

Moi : Yes!

Douanier: To eat?

Moi : Yes, yes!

Douanier : WHY?

Moi : Because I am having a website that is doing the talking of the strange foods and in the US you are doing the having of the strange food!

Douanier : What do you mean by strange food?

Moi : Like you are doing the having of a lot of the frozen food. So tonight I am doing the renting of a hotel room and I will be doing the eating of a lot of the frozen foods.

Douanier : Frozen food is strange food to you?

Moi : (Woooop, je pense que je viens d’insulter la majorité de ses repas…). Some of it is doing the being of the strange… Yes!

Douanier : …

Moi : *rire nerveux*

Douanier: What is that website of yours?

Moi : I’l be doing the spelling of it for you to be doing the looking at it… d-u-b-o-n-m-a-n-g-e-r dot c-a!

Douanier : … *doit probablement apercevoir la photo d’un gars avec un casque de Darth Vader et une tasse de café…*

Moi : *sourire*

Douanier: Whatever… NEEEEEEEEEXT!!!!!

Les $a(rAm3nt d’3$t!e de douaniers américains à marde!

C’est rare que je juge quelqu’un par son métier, mais ces espèces de faux policiers frustrés de la vie qui te traitent comme si tu étais Osama Bin Laden réincarné qui s’en va faire un attentat terroriste…

Duuuude… SI J’ÉTAIS UN TERRORISTE, JE CHOISIRAIS SÛREMENT UNE AUTRE CIBLE QUE PLATT-FUCKING-SBURGH!

C’est pas autant l’attitude qui me fait chier, que le fait qu’ils font semblant d’avoir le pouvoir de ne pas te laisser entrer.

T’ES JUSTE UN 3$T!3 DE BOUNCER DE FRONTIÈRES LE CASSE…  TU ME PEUX ME POSER DES QUESTIONS, TU PEUX ME FOUILLER, MAIS TU NE PEUX PAS M’EMPÊCHER D’ACCÉDER À TON PAYS SANS UNE RAISON VALABLE!!!!

Julien Poulin dans minuit le soir pis toé? Même estie de combat!

Anyway…

Une fois les douanes passées, il ne reste que quelques minutes avant d’arriver à Plattsburgh.

À ma grande surprise, le terminus a été déplacé à l’autre bout complètement de la ville… Loin des hôtels et des magasins.

Je demande donc à la personne du terminus / dépanneur / Dunkin Donuts / A&W de me commander un taxi…

Mon taxi arrive assez promptement et en sortant du terminus / dépanneur / Dunkin Donuts / A&W, j’aperçois ceci du coin de l’oeil :

OH MY SWEET POINTY EARED GREEN YODA!

OH MY SWEET POINTY EARED GREEN YODA!

Une chose était certaine : j’avais une date avec ces beautés le lendemain!

Après une « ride » de taxi communautaire (on a ramassé en chemin un couple dont le mari aurait très bien pu jouer dans l’émission « Duck Dynasty »), le taxi me laisse à mon premier arrêt : le Walmart de Plattsburgh!

Je longe le stationnement complètement bondé de plaques du Québec, pénètre en ce haut lieu de consumérisme et débute une séance intense de magasinage de bon manger!

En arpentant les rangées de l’immense section bouffe, j’entends des Québécois s’extasier :

« Gisèèèèèèle, y’ont d’la biére chu Walmart calvinssssssse… D’là biéééééére! WOW!!! »

« Manon? Manon? Voyoooooons… MAAAAAAANON????  Est où elle? MANOOOOOOOOON??? J’EN N’AI PAS TROUVÉ DE LA SAUCE À POUTINE!!! »

« Prends-en trois de ceuze-là, (en pointant des pizzas congelées) sont bonnes uzautes! »

Loin de juger les gens, je m’extasie tout autant devant les produits :

Woaaaaah! Ça c'est du gâteau! Je m'en ferait si j'avais du temps à perdre avec la cuisson...

Woaaaaah! Ça c’est du gâteau! Je m’en ferais si j’avais du temps à perdre avec la cuisson…

Maaaaaaan... Un jour je goûterai TOUTES LES SAVEURS!

Maaaaaaan… Un jour je goûterai TOUTES LES SAVEURS!

Sont chanceux ici les enfants... Ils ont plein de saveurs de Captain Crunch!

Sont chanceux les enfants américains…

Du camouflage dans le gâteau... Du camouflage dans les peanuts... Peuvent ben toujours aller en guerre, y'ont du stock à écouler!

Du camouflage dans le gâteau… Du camouflage dans les peanuts… Ils peuvent ben toujours être en guerre! Il faut faire rouler l’industrie du  camouflage!

UNE PIASSE? UN REPAS COMPLET!

UNE PIASSE POUR UN REPAS COMPLET!?! CHANCEUX!!!!

Maudite marde... ÇA a tellement l'Air bon pis ça se fait juste au four conventionnel! POURQUOI J'AI LOUÉ UNE CHAMBRE AVEC MICRO-ONDE SEULEMENT?

UNE PIZZA À LA PATATE AU FOUR AU BACON???? Maudite marde… Ça l’a tellement l’air bon, mais ça se fait juste au four conventionnel! POURQUOI J’AI LOUÉ UNE CHAMBRE AVEC MICRO-ONDES SEULEMENT?

Et je magasine, et je magasine, et je magasine…

Arrive 15h, il est temps pour moi d’aller prendre possession de ma chambre d’hôtel…

Le panier plein de produits congelés / préfabriqués / délicieusement gras, je passe à la caisse…

La dame me jette un regard complice qui semble dire « J’te comprends tellement le gros, moéssi j’haguis ça cuisiner! Ton épicerie est belle… Tu es beau… Nage petit hippo, nage! ».

J’arrive à l’hôtel et « full » le frigo de la chambre de mon butin.

Pas le temps de niaiser : direction TARGET!

Arrivé au gros magasin rouge, je réalise qu’ils ont vraiment, vraiment, vraaaaaaaiment moins de stock que chez Walmart…

Je magasine légèrement et j’arrête dîner / pré-souper dans le « food court » du Champlain Center.

J’y mange une des meilleures choses AU MONDE (dont je vous parlerai dans mon prochain billet) et je me dirige à mon dernier arrêt avant de retourner à l’hôtel : HANNAFORD!

Hannaford, c’est comme le Loblaws des USA : une grosse chaîne de grosses, grosses, grooooosses épiceries…

En y mettant les pieds, je tombe en mode chasseur!

Les sens aiguisés, je longe les allées furtivement : je suis un ninja du bon manger!

Mon butin augmente et je me dirige vers la caisse…

Contrairement à la dame du Walmart, je sens que la caissière du Hannaford juge mon panier… Je vois clairement un mélange de terreur et d’aversion dans son regard!

Elle doit se dire que le client en face d’elle a singulièrement choisi les choses les plus bizarres de l’épicerie. Si elle savait…  Mais je n’en fais pas un cas : un ninja n’a que faire de l’opinion de simples citoyens.

Je m’en retourne à ma chambre d’hôtel… Je suis prêt à boire du cidre, écouter de la « crap TV » (dont un show qui est un mélange de « spelling bee » et de Wipeout animé par Carlton de Fresh Prince of Bel Air… Surréaliste vous dites? ) et à cuisiner des plats congelés…

Le reste de la soirée est un gros flou… Une transe composée d’un mélange de « ding » de micro-ondes, de soufflage sur du manger, de prise de notes, de changement de postes, de fumage de cigarettes DANS la chambre d’hôtel (the land of the free!) et de reflux gastriques…

Le micro-ondes de la chambre d’hôtel n’aura jamais vu autant d’action… Tout comme la femme de ménage qui, à mon départ, devra ramasser des sacs et des sacs remplis de bouffe à moitié mangée.

Elle se dira sûrement qu’un boulimique est venu se taper la « binge » de sa vie… Elle se dira bien ce qu’elle voudra : un ninja ne se justifie JAMAIS!

Le matin venu, je ramasse mes affaires, je laisse 5 dollars par compassion pour la personne qui nettoiera le four micro-ondes et me redirige vers le terminus / dépanneur / Dunkin’ Donuts / A&W…

Loin d’avoir très faim, je me commande, tel que promis à moi-même, des « fried cheese Curds »… Ça et une petite rondelle d’oignons feront office de déjeuner / dîner.

Menoum menoum!

Menoum menoum!

Menoum menoum de proche!

Menoum menoum de proche!

Dissection du bonheur!

Dissection du bonheur!

La nionionne ring de A&W aux États est loin d’être équivalente à la nôtre, mais les cheese curds… Oooooooooh boooooooy! Chaque bouchée est « crispy » dehors et moelleuse en dedans. Un nouvel incontournable pour moi!

Mon autobus arrive (une heure d’avance) et me transporte vers la douane!

J’arrive devant le douanier canadien :

Douanier : Vous arrivez d’où?

Moi : Plattsburgh!

Douanier : Combien de temps êtes-vous resté?

Moi: 24h!

Douanier : Qu’est-ce que vous êtes allé faire?

Moi: Je sais que ça va vous sembler bizarre, mais je suis allé essayer plein de bouffe pour mon site web!

Douanier : Ah oui! HA! C’est bien! Qu’est-ce que vous rapportez dans votre sac?

Moi: De la bouffe!

Douanier : HA! Ok! Pas d’alcool ou de produits du tabac?

Moi : Woops… Euh oui, un restant de Camel Blue. Je peux le jeter si vous voulez…

Douanier : Meh… Pas besoin! Bonne journée!

Moi: Merci, vous aussi!

God bless Canaduh!

_________________________

Martin « Rooster » Roussy

Courriel : martinroussy@hotmail.ca (écrivez-moi donc vos suggestions!)

Facebook : La page OFFICIELLE de ce blogue (un p’tit « j’aime » pour mononcle? Enwèèèèèèye!)

Vous pouvez aussi m’ajouter PERSONNELLEMENT (oui oui!) : http://www.facebook.com/dubonmanger (ajoutez-moi donc!)

Twitter : @martin_rooster (suivez-moi donc! Je follow back en t@b@rn@k!)