PFK – la réconciliation!

En tant que spécialiste du bon manger, l’insulte gustative ultime envers ma personne est venue de la part du Coup Double de PFK! (Pour lire ou relire mon aventure cliquez icitte ).

Quand j’ai vu la pub pour le Wrap Étoile (ou le Wrapstar en anglais (RAP STAR quelle belle façon d’attirer la jeunesse, HA!)), je me suis dit en premier  »Mmmmm Mmmmm ça a l’air motherfuckingement bon c’te shit là, dawg »! (J’écoute présentement la série  »The Wire » et je suis complètement absorbé, alors dans ma tête ces derniers temps ne se trouve qu’une succession de motha’fucker, dawg, biatch, snitch, rat et popo! Anywaaaaay de retour à notre sandwich, Pimps!)

Par la suite je me suis souvenu du Coup Double…

J’étais littéralement déchiré entre mon dédain du Coup Double et mon envie d’essayer de quoi de nouveau.

Je me suis alors dit que PFK méritait une nouvelle chance… ou plutôt une DERNIÈRE chance, yo!

Alors direction Montréal-Nord (Le PFK sur Papineau est fermé, dawg).

Je commande un combo Wrap Étoile avec une petite salade de chou en plus (elle est troooop bonne, yo!) et le dude à la caisse me demande si je veux transformer ma frite en poutine.

PFK FONT DE LA POUTINE? Goddamn mothafuckitty fuck yo, une pierre, deux coups Dawg!)

Alors laissez moi tout d’abord vous parler du Wrap Étoile:

-2 poitrines de poulet croustillant

-Bacon

-Mayo

-Fromage piquant

-Fromage jaune

-Sauce BBQ

-Légumes

-Le tout dans un esprit de gros pita grillé!

Voici la boite!

OH. MY. GOD. Ça a l’air boooooooon!

Ne jamais juger un livre par sa couverture, pimp! Ouvre moi cette boîte, t’entends?

TADAAAAAAAM! Et je vous le dit, en vérité… une étoile m’est apparue!!!

C’est un ééééééénoooooooorme sandwich, qui doit peser au minimum une livre.

One helluva big ass mothafucking sandwich, dawg!

Voici l’intérieur:

Comme vous pouvez le voir, il est assez entamé  merci.

Verdict?

BRAAAAAAAAAAVO PFK, BRAVO!

C’est frais, ça croustille dans yeule pis ça te bouche un coin mon ami(e).

Vraiment, mais vraiment, du bon manger!

Une image vaut mille mots? En v’là une!

One thumb up! (J’aurais donné Two thumbs up mais mon autre pouce devait tenir le sandwich!)

Pis la poutine Dawg?

La poutine? La v’là mofos!

Fuck… y mettent leur gravy à poulet dans leur pout, yo ! J’aurais dû m’en douter…

Deux mots : Pas mangeable!

Mais j’étais assez bourré avec mon Wrap Étoile (Pis ma p’tite salade de chou (elle est tellement fluo et tellement bonne!), que j’en ferai pas un cas…

Allez en paix, amateurs de bon manger!